Rechercher sur le site

Imprimer 2018_06_18_plateformeRC.pdf Juin 2018
Plateforme d'Unité et D'action du RASSEMBLEMENT COMMUNISTE

La crise du capitalisme mondialisé ne cesse d’aggraver les fléaux inhérents à ce mode de production : chômage de masse, misère, paupérisation, fascisme, racisme, colonialisme, néocolonialisme, guerre.

Le nouveau cycle des guerres impérialistes – Irak, Afghanistan, Somalie, Côte d’Ivoire, Libye, Mali, Centrafrique, Yemen, Syrie et Ukraine avec les ingérences de l’OTAN – est la réponse guerrière des impérialistes des USA et de l’UE à la crise systémique du capitalisme et au développement des « pays émergents » dont les pays rescapés de la défaite du camp socialiste. La françafrique est un instrument de l'impérialisme français pour la spoliation par ses multinationales de son "pré-carré" formé par ses ex-colonies de l'AOF et l'AEF.

Le mouvement ouvrier et le peuple, dominés et écrasés par l’hégémonie sans partage du réformisme et de l’opportunisme, mènent des résistances éparpillées, isolées comme toute armée sans état-major.

Sur fond de désillusion vis-à-vis de « l’alternance droite gauche », le danger fasciste se manifeste, y compris sur le plan électoral.

La bipolarisation politique cache de plus en plus mal le « programme commun libéral droite gauche » dicté par les traités du bloc impérialiste en construction qu’est l’UE et par l’hégémonie US dont TAFTA est la dernière illustration.

La représentation institutionnelle et politique bourgeoise est de plus en plus frappé d’une crise de légitimité avec l’abstention majoritaire aux élections et l'effondrement progressif des partis de la droite et de la gauche du capital.

Le Front de Gauche puis la France Insoumise, expressions politiques de la différenciation de classe qui s'opère au sein de l'aristocratie ouvrière et de la petite bourgeoisie de plus en plus atteintes par la paupérisation, forment le camp anti-libéral, antifasciste et eurocritique en construction né de la victoire du NON au traité constitutionnel européen en 2005, même si ces fronts restent marqués par l’idéologie social-démocrate et l'écologie politique.

En pratique, le contexte électoral actuel ouvre une période de recomposition politique dans toutes les familles politiques. Le mouvement communiste éparpillé n'échappe pas à cette réalité : il est donc nécessaire d’œuvrer à réunir les communistes pour forger par l'unité d'action stratégique une alternative communiste à l'opportunisme hégémonique au sein de ce mouvement. Pour ce faire, le Rassemblement Communiste et ses structures n’auront de cesse de trouver les formes appropriées évolutives pour se lier aux autres forces de la reconstruction communiste.

Nos bases politiques

Le niveau d’engagement au Rassemblement Communiste, dans ses structures, relève de "l'intention d'être communiste", car on ne naît pas communiste, on le devient, par l’engagement de terrain dans la lutte de classe, la discussion sur la pratique, et l’étude théorique.

Il s’agit ainsi de rassembler les militants qui agissent aujourd’hui sur différents terrains, sur différents fronts et veulent prolonger leur engagement en lui donnant une dimension politique.

Les chemins pour arriver au communisme sont ainsi multiples :

·Lutter contre l’idéologie libérale et les politiques libérales, qui servent à la bourgeoise pour en finir avec toutes les conquêtes sociales et démocratiques qu'elle a été contrainte de concéder en 36, 45 et 68, face à la lutte de classe syndicale et politique dirigée par le PCF d'alors ;

·Renforcer la lutte de classe en liant les luttes sociales, démocratiques et écologiques, pour l'émancipation des travailleurs et des peuples ;

·Contribuer à l'édification d'un front populaire antilibéral, antifasciste, anti-guerre et eurocritique, y compris sur le plan électoral, pour stopper l'offensive libérale anti-sociale et anti-démocratique du capital ;

·Populariser la nécessité de la sortie de l'euro, de la sortie de l'UE : l’Union Européenne est une prison capitaliste pour les peuples, un bloc des bourgeoisies européennes contre les peuples, à la fois allié et rival de l'impérialisme US;

·Démasquer et combattre l'anti-communisme d’où qu’il vienne : des sociaux-démocrates, des trotskistes, des écologistes, des anarchistes, etc…

·Combattre les racismes diviseurs islamophobe, arabophobe, négrophobe, rromophobe, judéophobe, anti-asiatique, tout en défendant la laïcité véritable, celle qui permet l'unité des travailleurs, du peuple et de la nation dont le peuplement est devenu multicolore, multiculturel et multireligieux ;

·Combattre le patriarcat au moyen d’une théorie du féminisme révolutionnaire fondée sur une lecture de classe, contre la lecture culturaliste du féminisme bourgeois centrée sur le modèle occidental ; cette lutte doit s’inscrire dans le mouvement réel de la lutte de classe pour permettre l’unité des travailleuses, du monde du travail et l’union du peuple.

·Soutenir les revendications et les combats sociaux et démocratiques du syndicalisme de classe ;

·Mener l'agitation pour la mobilisation des masses laborieuses contre le nouveau cycle des guerres impérialistes de l'UE, de ses Etats impérialistes, des USA et de leurs alliés fascistes (exemple de l'Ukraine) et des pétromonarchies intégristes ;

·Expliquer inlassablement que le monde actuel se divise en deux : le camp de la guerre (USA, UE, Etat sioniste israélien, Etats intégristes des pétro-dollars), qui est le camp des tenants de la "guerre de civilisation" ou des "ingérences humanitaires" ; et le camp défensif de la paix (Russie, Chine, Corée du Nord, Vietnam, Cuba, pays de l'Alba, BRICS, etc…) ;

·Exiger le retrait de la France de l'OTAN, le démantèlement des bases militaires et l'arrêt des interventions militaires françaises dans le monde, notamment en Afrique, la fin de la Françafrique et le droit à l'indépendance des dernières colonies françaises ;

·Renouer en théorie et en pratique avec l'internationalisme, c'est à dire avec la solidarité internationale, sur la base de la célèbre formule léniniste "Prolétaires de tous pays et peuples opprimés, unissez-vous" : en faisant la jonction entre le front de lutte des classes ouvrières des pays impérialistes et le front de lutte des peuples sous domination impérialiste, notamment française ;

·Réhabiliter, sur la base d'une critique scientifique et de classe, la place, le rôle, la théorie et la pratique du Mouvement Communiste International, de la Révolution d'Octobre 1917, de l'URSS, du camp socialiste défait dans les années 89/91 et des rescapés de cette défaite temporaire ;

·Informer sur les réalisations économiques, démocratiques, sociales, culturelles et écologiques du camp du socialisme réel, du mouvement ouvrier international et des peuples dans le combat anticapitaliste et antiimpérialiste ;

·Réhabiliter, sur la base d'une critique scientifique et de classe, la place, le rôle, la théorie et la pratique du PCF historique et de ses militants dans les conquis sociaux et démocratiques au XXème siècle ;

·Travailler à la reconstruction du Parti communiste révolutionnaire dont la classe ouvrière, le monde du travail et le peuple ont besoin, dans la continuité du congrès fondateur du PCF/ Section Française de l’Internationale Communiste né à Tours en 1920.

A terme, avec la pratique collective et la formation, "l'intention d'être communiste" doit se transformer en « être communiste ».

Le « Rassemblement Communiste » (RC), étape vers l’unification du mouvement communiste

Pour combattre le capitalisme dans la perspective de la révolution socialiste et de la construction socialiste-communiste d’une nouvelle société libérée des chaînes de l’exploitation et de l’oppression, la classe ouvrière et le peuple ont besoin d’un outil : un Parti Communiste. Le Rassemblement Communiste a pour objectif de contribuer à la reconstruction d’un tel parti qui fait défaut aujourd’hui au mouvement ouvrier et populaire. Il est une composante à l’étape actuelle de la lutte pour la reconstruction du Parti Communiste.

Dans cet objectif, le Rassemblement Communiste :

·       travaille à rassembler les communistes organisés hors et dans le PCF, tout en se liant aux militants avancés des luttes sociales, démocratiques, antiimpérialistes ;

·       s'inscrit dans la lutte pour la visibilité et l’intervention nationale dans le cadre de l’unité d’action commune pour unifier les communistes dans un seul et unique Parti véritablement Communiste;

·       met en place les commissions de travail comme les fractions communistes inter-entreprises, dans les syndicats, les mouvements sociaux et démocratiques, nécessitées par l’action commune ;

·       impulse l’unité d’action locale sur la base de la proximité territoriale ;

·       planifie l’organisation des débats idéologiques, notamment sur la stratégie et la tactique, pour approfondir l’étude des points d’accords ou de désaccords en partant du lien dialectique entre théorie et pratique.

L’organisation du Rassemblement Communiste

- Chaque composante du Rassemblement Communiste reverse un % des cotisations à une trésorerie commune ;

- les adhérents isolés n’ayant pas encore constitués leur structure locale versent directement leur cotisation à la trésorerie commune ;

- Cette trésorerie commune sert au financement du journal commun Chantiers et au financement d’une rencontre politique annuelle (et notamment à la prise en charge partielle des frais de transport) ;

- Chaque composante est invitée à reproduire et diffuser, dans ses moyens d’information, les documents communs et à participer à leur diffusion commune ;

- Chaque adhérent est invité à contribuer en termes d'articles au journal Chantiers (à la demande du Comité de Rédaction confié au CHB) ;

- Une rencontre du Rassemblement Communiste est organisée chaque année (moment soit de formation, soit d’échange et d’élaboration collective) ;

- chaque militant du Rassemblement Communiste est aussi invité à participer aux grands rendez-vous politiques organisés par les composantes du Rassemblement Communiste ou/et de la reconstruction communiste ;

- Un bureau du Rassemblement Communiste est mis en place : autour du Cercle Henri Barbusse (CHB), structure initiatrice du RCC puis RC, il réunit des représentants des différentes composantes du Rassemblement Communiste.

Le 17 juin 2018

 



Haut de page


RC, 2019 | http://www.rassemblementcommuniste.fr | rcc@rassemblementcommuniste.fr