Rechercher sur le site

Imprimer 2015_02_15_assises.pdf Fév 2015
Unité du Peuple contre le pacte de responsabilité et la loi Macron!

Une déclaration des Assises du Communisme

Les participants aux Assises du Communisme condamnent unanimement les odieux attentats de ces jours derniers et ils rendent hommage à l’ensemble des victimes de ces actes fanatiques attentatoires à la vie, à la laïcité républicaine, actes dont certains sont frappés au coin de l’antisémitisme le plus aveugle. Nous condamnons aussi les agressions islamophobes visant les personnes et les mosquées. Ces tueurs, leurs commanditaires et inspirateurs n’ont aucune excuse et ne méritent aucun pardon.

Pour autant le Comité de Liaison des Assises du Communisme met en garde contre l’immense manipulation dont l’émotion légitime du peuple français, très légitimement attaché à sa sécurité et à la liberté d’expression, est actuellement l’objet de la part des pouvoirs en place.

La manifestation de janvier a permis à Hollande, à Gattaz et à Sarkozy, qui depuis des années détruisent ensemble ou alternativement les acquis sociaux et démocratiques du pays, d’appeler notre peuple à s’unir derrière l’UE transatlantique représentée par Merkel, Cameron, Rajoy, Kerry, Renzi et autres dirigeants destructeurs des souverainetés populaires et des avancées sociales.

Elle a permis d’accueillir en grande pompe le massacreur Netanyahou et l’organiser avec lui une cérémonie religieuse qui viole la séparation laïque de l’Etat et des églises et qui relève d’un grossier «deux poids deux mesures» en matière de traitement des religions. L’islamophobie de classe et l’antisémitisme doivent être combattus avec la même virulence sans que soit insidieusement cautionné l’instigateur de la politique massacreuse d’Israël à Gaza ni que soient violé le caractère strictement non-confessionnel de la République française.

Pourtant c’est la politique d’euro-austérité menée par l’UE, ce sont les guerres impérialistes et les ingérences à répétition (Afrique, Proche-Orient, Ukraine), qui nourrissent la crise sociale et morale permanente dont surgissent les bêtes immondes de l’intégrisme fanatique, mais aussi du fascisme, de l’antisémitisme (au pouvoir à Kiev avec le soutien de l’OTAN!), de l'islamophobie et du racisme de classe contre les travailleurs étrangers ou d'origine étrangère.

En particulier, Sarkozy et Hollande sont coupables d’attiser à l’étranger les flammes qui frappent aujourd’hui notre peuple. Il faut en finir avec le viol permanent, non seulement par l’OTAN, mais par l’impérialisme français, du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes en Syrie, en Ukraine, en Libye, au Mali, en Centrafrique, en Côte-d’Ivoire ; pas seulement parce que ces politiques néocoloniales font subir le martyre aux peuples concernés mais aussi parce qu’elles sont l’expression d’une politique capitaliste de guerre aux salaires et de destruction des avancées sociales en France pour faire la guerre à d’autres peuples.

En particulier, il faut veiller à ce que les appels à l’union sacrée ne servent pas à imposer en France un «Patriot act» violant comme aux USA les libertés, les droits syndicaux et politiques et les musulmans : on vient de voir que les lois liberticides édictées par Sarkozy, Valls et Cazeneuve ne servent à rien contre les tueurs mais qu’elles sont fort utiles pour consolider l’Etat policier à un moment où le monde du travail gronde contre la casse de l’emploi industriel, des services publics, du pouvoir d’achat, du logement social et de la protection sociale.

Le terrain principal pour que le peuple reprenne l’initiative n’est pas celui du «consensus» avec Hollande et la Troïka, mais celui de la lutte «tous ensemble» contre la politique d’austérité et contre l’UE supranationale, impérialiste, antisociale et dictatoriale. C’est en se portant principalement sur ce terrain que l’on fera reculer à la fois le fanatisme religieux et la xénophobie d’Etat qu’attisent à la fois le FN et Sarkozy.

Contre la division provoquée par le racisme d'Etat et le terrorisme fanatique, nous appelons à l'unité du peuple contre les régressions sociales, tous les fascismes et les guerres impérialistes.

C’est pourquoi le Comité de Liaison des Assises du Communisme appelle les communistes, les syndicalistes, les progressistes, les patriotes républicains à s’engager à fond pour le succès de la manifestation prévue le 30 mai prochain pour appeler la France à sortir de l’Euro, de l’UE, de l’OTAN, dénoncer l’austérité, combattre l’oligarchie capitaliste et faire revivre l’esprit antifasciste, antiraciste, progressiste, patriotique et républicain qui rassembla jadis notre peuple autour du Conseil national de la Résistance.



Haut de page


RCC, 2017 | http://www.rassemblementcommuniste.fr | rcc@rassemblementcommuniste.fr