Rechercher sur le site

Retourner à la liste Imprimer Mai 2016
Pourquoi nous n'irons pas à Paris le 5 juin

Lettre ouverte à Jean Luc Mélenchon

La Coordination Communiste a salué l'initiative de Jean-Luc Mélenchon (JLM) de se déclarer candidat à l'élection présidentielle pour faire obstacle au piège de la primaire à gauche.

Par cette initiative, JLM a tué dans l’œuf la tentative de placer en orbite une candidature socialiste « imposée comme unitaire » dès le premier tour de l’élection présidentielle. Mieux que le « vote utile » pour faire obstacle à l’extrême droite fasciste, les socialistes ont inventé le « vote obligatoire par injonction ». En effet, tous ceux qui à gauche imaginent une primaire gagnée par un candidat autre que socialiste sont des doux rêveurs. La primaire n'a été imposée qu'avec le seul objectif d’empêcher qu’émerge une candidature alternative et progressiste.

L’annonce de la candidature de JLM a donné ainsi un grand coup contre la perspective de « primaires de gauche », et a permis de recentrer le débat sur la nécessité d’une alternative électorale crédible à gauche du PS. Toutefois, le « débat » est en panne en réalité, nombre de militants du Front de Gauche, essentiellement au PCF, sont heurtés par le « cavalier seul » de Jean-Luc Mélenchon.

Nous comprenons cette réaction, mais nous sommes obligés de constater que JLM est manifestement le candidat qui reste le mieux placé, dans l’état actuel du mouvement social et des forces politiques, pour incarner la résistance populaire aux politiques libérales. Sa candidature peut peser face à un socialiste. Il a déjà démontré en 2012 sa capacité à porter une parole publique avec une audience de masse.

Toutefois, pour être réellement le candidat de rassemblement de la vraie gauche, Mélenchon ne pourra pas être uniquement le candidat du Parti de Gauche (PG), ni même le candidat des 100 000 soutiens électroniques de la « France insoumise ». Il ne peut se passer des autres forces du Front de Gauche, et notamment du PCF et de ses 51 000 militants.

Dès lors, il convient de ne pas poser des actes qui ne peuvent que heurter et donner clairement l’impression que JLM se moque du débat qui traverse les militants du PCF. Or c’est le cas quand Jean-Luc Mélenchon organise une manifestation de soutien à sa candidature à Paris le dimanche 5 juin….. précisément au même moment où se tient le Congrès national du PCF qui doit définir sa stratégie par rapport aux présidentielles ! Il voudrait faire absolument cavalier seul qu’il ne s’y prendrait pas autrement. C’était une chose de lancer sa candidature pour répondre au grenouillage des primaires, s’en est une autre de considérer que les camps sont tranchés et qu’il ne faut pas continuer à mener des discussions, notamment au sein du Front de Gauche, pour aboutir à un véritable rassemblement dynamique.

Le choix du 05 juin est donc au mieux une erreur, au pire une provocation. Dans ces circonstances, la Coordination Communiste décline l’invitation et ne participera pas à cette marche nationale.

Organisation communiste indépendante du PCF, nous avons uniquement à cœur de bâtir un front de résistance populaire, antilibéral et antifasciste. Ceci implique le rassemblement de toutes les forces situées à gauche du PS, parti du capital, et donc avec le PCF, la force politique militante la plus nombreuse.



Retourner à la liste Haut de page


RCC, 2017 | http://www.rassemblementcommuniste.fr/cc5962 | coordcommuniste@numericable.fr