Rechercher sur le site

Retourner à la liste Imprimer 2016_01_27_tunisie.pdf Jan 16
Déclaration de la Coordination en soutien au peuple tunisien

Avec les terroristes islamistes: Alliance au sommet... Contre le peuple en lutte: Etat d'urgence et répression!

« Le travail est un droit, bande de voleurs! », « Travail, liberté, dignité pour tous! » , « Le peuple veut renverser le régime! » : Il y a exactement cinq ans, le peuple tunisien a répété ces slogans avec l’espoir d’un vrai changement. Aujourd’hui, ce sont les mêmes slogans dans les rues, la contestation sociale se propage et s’intensifie : Kasserine, Sidi Bouzid, Siliana, Jendouba, Kef, Gafsa, Kebilli… autant de régions historiquement oubliées et marginalisées, où le taux de chômage dépasse les 40%.

Ce taux n’est que le résultat direct des politiques anti-patriotiques du régime. L’économie étant dépendante des besoins du système capitaliste mondial, la balance commerciale est déficitaire et la croissance tend vers zéro, ce qui conduit à l’endettement extérieur et par conséquent à la soumission aux caisses financières mondiales -surtout pour privatiser le secteur public- et à l’aggravation de l’endettement, la majeure partie du budget étant donc consacrée au remboursement des dettes. Pour 2016, malgré les promesses électorales, la création d’emploi n’a été financé qu’à hauteur de 2.25%.

La prétendue « transition démocratique » a produit des fantoches comme l’Assemblée Nationale Constituante et des gouvernements complices des impérialistes comme le gouvernement réactionnaire de la « Troïka » (les islamistes de Nahdha et leurs alliés CPR et Takattol) en 2011 sous le slogan d’une nouvelle constitution rompant avec la « dictature » et instaurant un « nouveau régime démocratique ».

Ce n’était qu’une stratégie permettant au régime d’éteindre le feu de la révolte et le processus révolutionnaire qu’elle avait engendré, dans le but de se restaurer après le coup douloureux que les masses populaires lui avaient porté.

Les dernières élections mettant au pouvoir l’ex-RCDiste Essebsi, l’année dernière, étaient caractérisées par le rôle décisif des médias corrompus par l’Etat. Elles ont donné un gouvernement destouro-islamique et un Parlement qui a prescrit des lois réactionnaires pour approfondir l’exploitation et l’appauvrissement du peuple, tout en protégeant les riches corrompus, les rendant encore plus riches (par exemple le projet de réconciliation nationale assorti d’une amnistie concernant le règne de Ben Ali et celui de la troïka (2012-2014)).

Ces élections n’étaient qu’un autre épisode du détournement de la révolte et de l’installation d’un gouvernement soumis aux ordres des caisses et des banques de pillage financier mondial (FMI, la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement…).

Ces derniers mois, la nouvelle alliance néo-RCDiste Nidaa Tounes avec Nahdha islamiste (matrice objective des réseaux terroristes tunisiens) dévoile la nature réactionnaire et complice de ces deux partis, qui pendant trois ans ont fait croire au peuple tunisien qu’ils étaient opposés. Sous le prétexte d’une « guerre contre le terrorisme » et sous couvert d’un état d’urgence prolongé depuis des mois, ces deux complices sont en train de passer des accords avec l’UE et les USA pour plonger le peuple tunisien dans une pauvreté et un chômage encore plus grands.

Malgré les tentatives d’intimidation (état d’urgence au prétexte du terrorisme) et de défiguration des mouvements (criminalisation permanente de « casseurs », dont beaucoup sont en fait fraîchement libérés des prison pour saboter les manifestations), les révoltes vont durer. Mais sans la présence d’une vraie gauche organisée et forte capable d’unir les masses populaires, paysans et ouvriers, et de revendiquer les vraies questions, la première étant la libération nationale contre les impérialistes, les tunisiens ne pourront garantir un vrai changement qualitatif.

La Coordination Communiste soutient les Tunisiens en lutte pour leur indépendance et contre les agents masqués de l’impérialisme actuellement au pouvoir ! Du travail et un salaire décent pour tous !


Retourner à la liste Haut de page


RCC, 2017 | http://www.rassemblementcommuniste.fr/cc5962 | coordcomm5962@rassemblementcommuniste.fr