Rechercher sur le site

Retourner à la liste Imprimer 2015_12_10_fnregio.pdf Déc 2015
Régionales deuxième tour: Il faut voter X. Bertrand pour empêcher l'élection de Marine Le Pen

et retarder ainsi la stratégie de conquête du pouvoir d'Etat par le fascisme

Avec 41% des voix au premier tour contre 25 % pour la liste UMP/Les Républicains, soit 16 points d’avance, le FN est en mesure aujourd’hui d’emporter la Région s’il n’y a pas suffisamment de suffrages venant d’électeurs de gauche qui se reportent sur Xavier Bertrand.

Certes la situation est plus favorable que si le PS avait maintenu sa liste, mais l’écart du 1er tour est tel que rien n’est gagné.

L’heure est donc grave. Grave pour la région certes, mais pour tout le pays en réalité, car notre région n’est qu’un marchepied pour Marine Le Pen, un instrument de crédibilisation, de légitimité renforcée pour les élections présidentielles futures, qui sont l’élection centrale en France.

Malheureusement la bourgeoisie, les médias, les partis du système (UMP et PS) ont tellement travaillé depuis 20 ans à la banalisation du FN que beaucoup ne perçoivent plus que le FN est un parti fasciste, le considérant guère différent de la droite dure classique.

Tous ceux qui à gauche (et donc en premier lieu au Parti Socialiste) ont intérêt à faire croire à une différence de fond entre droite et gauche social-démocrate (au rebours de l’expérience des masses qui voient concrètement qu’il ne s’agit que de deux versions de la gestion du système capitaliste), tous ceux-là gomment à l’inverse la différence qualitative entre droite dure (incarnée ici par Xavier Bertrand) et le Front National fasciste. Certes les 50 % d'abstentionnistes tout comme les travailleurs qui se trompent en votant FN expriment leur ras le bol du programme unique libéral de la droite et du PS dicté par l'Union Européenne.

Pourtant le FN, c’est l’idéologie la plus réactionnaire, la plus chauvine, la plus raciste, la plus islamophobe, la plus sexiste, la plus anti-ouvrière. C’est la réaction démultipliée, violente contre tout ce qu’il y a de progressiste dans la société : pour les violences policières, les violences racistes, la répression antisyndicale ! Toutes les digues de protection sociale et démocratique gagnée par le monde du travail sauteraient immédiatement, l’agression serait permanente. Le FN au pouvoir, c’est la division des travailleurs sur des bases racistes, culturelles, religieuses, c’est l’étouffement du mouvement ouvrier. Toute résistance serait rendue encore plus difficile qu’elle ne l’est déjà aujourd’hui sous le règne des partis de l’alternance UMP / PS. Le FN au pouvoir, c’est la haine de l’autre légalisée, c’est la suspicion généralisée avec la délation érigée en mode de contrôle de la population; c’est la violence légalisée des milices qui agissent aujourd’hui dans l’ombre, c’est la systématisation de la terreur et de la répression contre les mouvements progressistes. C’est aussi, au nom du « choc des civilisations » qui est au cœur de leur programme (camouflage idéologique pour le pillage des peuples), le choc de la guerre permanente contre les autres peuples, là-bas et ici. C'est ainsi la provocation en retour d'un 13 novembre permanent.

Ce dimanche 13 décembre, ce qui se joue, ce n’est pas la lutte finale contre le fascisme. Pour en finir avec ce monstre, il faut s’en prendre aux causes – cette société capitaliste de misère et de guerre – et aux responsables qui gèrent le système en se passant le pouvoir l’un l’autre depuis 30 ans (UMP/Républicains et PS) ; il faut aussi réussir enfin à faire émerger un pôle de résistance populaire à ce système, une alternative réelle, menée par un mouvement communiste qui a clarifié ses positions (pour la rupture avec le carcan de l’euro et de l’Union Européenne, pour la rupture avec les partis gestionnaires du système tel que le PS, pour le développement d’un mouvement contre les guerres impérialistes et de soutien aux forces de paix dans les pays résistants, pour l’unité du peuple contre toutes les discriminations racistes et religieuses, etc..).

Dimanche 13, en bloquant Marine Le Pen par notre bulletin de vote, il s’agit simplement de freiner cette course au pouvoir du fascisme, il s’agit pour nous de gagner du temps pour mieux nous organiser.


Retourner à la liste Haut de page


RCC, 2017 | http://www.rassemblementcommuniste.fr/cc5962 | coordcommuniste@numericable.fr