Rechercher sur le site

Retourner à la liste Imprimer 2014_05_29_europeennes.pdf Mai 2014
La nécessité d'un Front Populaire de Gauche antifasciste, antieuropéen, anticapitaliste!

Déclaration après les élections européennes

La percée des partis fascistes en Europe et en particulier en France aux européennes, sponsorisée par les médias bourgeois, montre à quel point une gauche conséquente, anticapitaliste, antifasciste, anti-européenne, manque au peuple, désorienté et désespéré dans une large mesure.

Plus que jamais, la nécessité pour les forces communistes et progressistes de se rassembler et d’organiser la lutte contre l’ennemi de classe est aujourd’hui évidente.

L’approfondissement sans limite de la crise du capitalisme financier mondialisé remet à l’ordre du jour les options historiques de la bourgeoisie effrayée : guerres directes ou indirectes de recolonisation ou de reconquête (Syrie, Ukraine, Centrafrique, …) qui n’ont jamais été aussi fréquentes et nombreuses de la part des puissances impérialistes US et UE, fascisation dans les urnes mais aussi dans la rue (percée des partis fascistes en Europe, activation par l’impérialisme de mouvements ouvertement fascistes manipulés par les impérialistes en Amérique Latine, en Europe de l’Est, dans nos pays même où les « identitaires » se montrent à présent en milices de type S.A. dans les métros de Lille, Lyon ou Paris !), regain d’islamophobie, de négrophobie, de romophobie, chasse aux sans papiers dans les pays européens notamment, en France en particulier, « droitisation » de la social-démocratie (dont le rôle a toujours été de tenter de raccrocher une partie des masses laborieuses au capital contre les forces révolutionnaires qui émergent nécessairement dans ces masses)…

Les résultats des élections (forte abstention populaire, difficultés pour le Front de Gauche d’apparaitre comme une alternative crédible) montrent la nécessité dans le contexte actuel en France de ce double objectif:

- Lutter pour la sortie de l’UE (ce qui entraînera son implosion immédiate), seule perspective démocratique permettant au peuple français (mais aussi aux autres peuples d’Europe prisonniers de cette construction bourgeoise historique) de choisir la politique qu’il lui faut, condition nécessaire (mais bien sûr non suffisante).

- Lutter pour la construction d’un Front Populaire de Gauche, antilibéral et antifasciste (sur la base du seul front large existant actuellement : le Front de Gauche, fût-il fragile sur la question de la lutte contre l’UE et ses diktats antisociaux, sur l’électoralisme, sur des questions telles que l’islamophobie…)

On voit bien d’ailleurs que ce front de lutte pour la sortie de l’UE commence à percer concrètement au sein même du Front de Gauche. Des intellectuels progressistes de plus en plus nombreux critiquent l’Euro et commencent à théoriser - aux côtés de pans de plus en plus larges des masses de travailleurs écœurés par ces illusions européennes - ce qu’il y a quelques années aurait été jugé complètement fou, à savoir la sortie de la zone Euro.

A travers les luttes actuelles mais aussi sur le front électoral, nous voulons participer à cette lutte de plus en plus visible pour mettre à jour les véritables buts de cette construction impérialiste et meurtrière, qui se démasque chaque année davantage.

Oui, il faut sortir de cette prison européenne qui détruit les acquis de nos luttes historiques, finance des guerres de reconquête, pousse les masses dans des impasses politiques par déception ou par haine de ceux qui nous trahissent de plus en plus ouvertement !

L’Europe sociale est un mirage qui ne vise qu’à une chose : obtenir d’une manière ou d’une autre notre consentement à cette construction nécessairement impérialiste de plus en plus arrogante et belliqueuse. Et la social-démocratie est un des vecteurs de sa promotion, autant que le promoteur plus ou moins conscient de la montée du fascisme, cette option que le capital financier affolé à l’idée que nous le démasquions nous réserve quand toutes les autres options répressives auront été testées ! Oui, plus que jamais il nous faut un Front Populaire de Gauche, antifasciste, antieuropéen, anticapitaliste, car de cette résistance populaire seule pourra émerger l’offensive révolutionnaire qui mettra fin à cette crise du système !

 


Retourner à la liste Haut de page


RCC, 2017 | http://www.rassemblementcommuniste.fr/cc5962 | coordcommuniste@numericable.fr